La NASAN en Afrique, une menace pour la sécurité alimentaire

7C3830AECFE1AC7325D8A430464DFF60Au moment où les pays du G7 se réunissent, le CCFD-terre solidaire, avec d’autres organisations de la société civile du monde entier, alertent sur le contenu de la Nouvelle Alliance du G7 pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition en Afrique et lancent un appel à leurs gouvernements.
Ils lancent un appel à promouvoir des systèmes agricoles fondés sur les droits humains et la souveraineté alimentaire, qui permettent un contrôle local des ressources naturelles, des semences, de la terre, de l’eau, des forêts, mais aussi des savoir-faire et des technologies.
Il s’agit là d’un enjeu crucial pour les producteurs et productrices pratiquant l’agriculture familiale et paysanne, l’élevage sédentaire ou itinérant, la pêche artisanale, la chasse et la cueillette.
sans_titre_0Or, l’appui à l’agriculture en Afrique des gouvernements africains et des bailleurs internationaux se concentre sur l’extension de systèmes alimentaires et agricoles contrôlés par les entreprises, au détriment de la production paysanne.
Ils dénoncent la non concertation et le manque de transparence qui caractérise la mise en œuvre de la Nouvelle Alliance, les expériences de terrain et les études de cas confirment que les politiques promues par la Nouvelle Alliance favorisent les accaparements de terre et d’autres ressources naturelles,fragilisant encore plus les paysannes et paysans, tout en sapant le droit à une alimentation et une nutrition adéquates.
Les accords qui bénéficient d’abord aux multinationales exacerbent les tensions économiques et les chocs liés au changement climatique pour l’ensemble des paysannes et paysans au lieu de renforcer leur résilience face à de telles circonstances. Enfin, ces changements sont entrepris hors de tous débats nationaux, et participent à la fragilisation des structures démocratiques.
lire l’article en entier sur le site ccfd national

Pour en savoir plus :
– – article du Monde : L’agrobusiness, tueur en série
- Les ONG demandent au gouvernement français une réforme radicale de cette initiative ou, s’il n’y parvient pas, de quitter la NASAN d’ici le G7 de juin 2015.
- Le bilan d’étape de la Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition
- Le rapport « La faim, un business comme un autre – comment la nouvelle alliance du G8 menace la sécurité alimentaire en Afrique »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s