L’amère Méditerranée… Agir en urgence !

migrants_1Tristesse et honte … Les centaines de migrants qui ont laissés leur vie dans la traversée de la Méditerranée pour survivre et vouloir apporter de l’aide à leur propre famille restée au pays nous laisse un goût amer… Quels mots pour dire l’innommable et le côté inhumain de ces tragédies ? Honte sur nous et sur nos responsables européens qui préfère laisser tomber le plan Mare Nostrum, lancé en 2013, et tourner le dos à la plus grande opération humanitaire en Méditerranée, (Malgré ses limites -opération aussi militaire-, nous pouvions en être fiers car il a permis de secourir plus de 150 000 personnes). Le plan Triton, qui le remplace, tourne le dos la priorité faite de solidarité et d’humanité et privilégie le contrôle des frontières : Allons-nous devenir une Europe assiégée, repliée, barricadée dans ses frontières ?
L’Italie fait face, seule, en même temps que les autres pays européens relâchent leur soutien et détourne les yeux… Belle unanimité dans l’adversité !
1047802_plus-de-3000-migrants-sont-morts-en-mediterranee-en-2014-web-tete-0203814609530L’Europe préfère devenir forteresse en se barricadant … Bien sûr, il y a des tas de raisons qui expliquent ces hécatombes. Et pourtant, quelle responsabilité de sa part : après avoir semée guerre et désolation en Afrique de l’Ouest, en Lybie, au Moyen Orient, elle refuse le droit au regroupement familial et la possibilité de demander asile légalement auprès des ambassades pour les victimes de ses guerres (Mali, Lybie, Syrie, Irak, Érythrée, Soudan …). Le seul chemin, pour ceux qui cherchent asile en Europe, c’est le chemin illégal de la Méditerranée…
Alors quelle attitude de dignité peut retrouver notre vieux continent ? Il doit redéfinir Frontex, (chien de garde de l’Europe qui applique les consignes, surtout répressives : approche exclusivement sécuritaire, délivrance restrictive des visas, construction de murs et de clôtures, contrôle militarisé des frontières renforcé et renvoi  dans les pays d’origine, sous-traitance du contrôle migratoire à des États peu démocratiques), lutter contre contre les mafias de passeurs, apporter des changements des politiques d’asile et de visas, suspendre le réglement de Dublin 3 (qui oblige les États à refuser l’asile à tout demandeur ayant été enregistré au préalable dans le premier pays européen par lequel il a transité ) et surtout lutter en amont en participant activement à la résolution des conflits « locaux » et en aidant les économies des pays d’origine à se développer. (Le CCFD oeuvre en ce sens)

 migrant_mer-800x500_cChiara Montaldo, de MSF, nous interpelle depuis Pozzallo qui est devenue l’un des principaux points de débarquement des migrants en Italie :  » Le système actuel contraint pratiquement les migrants à aller en mer,  au péril de leur vie. Et puis nous allons les sauver. Alors ne les obligeons pas à aller en mer!»

Pendant ce temps là, de l’autre côté du détroit de Sicile, des dizaines de milliers de migrants attendent toujours de rejoindre l’Europe. (Selon certaines estimations, un million de réfugiés pourraient se presser cette année sur les côtes libyennes). Ce ne sont pas tous ces morts qui mettront fin à leur rêve et à leur désespoir… Sortirons-nous un jour de notre irréalisme, de notre irresponsabilité ? Nos responsables bloqueront jusqu’à quand toute évolution des politiques migratoires, malgré les recommandations des ONG, du Parlement et de la Commission européenne.. ? Pour quand un  sursaut moral et politique pour le droit d’asile ?
Soyons attentifs à ce qui va se passer ce Jeudi lors du sommet extraordinaire de Bruxelles…

ob_de7307_migrantsLe journal La Croix nous rapporte que Dimanche dernier, lors de l’angélus, le Pape François, ,  » d’une voix lente, émue, comme s’il devait réprimer des larmes, a décrit,  ‘ une nouvelle tragédie dans les eaux de la Méditerranée’ et ‘la douleur’ qu’il en ressent. Serrant ensuite le poing comme pour marteler son propos, il a adressé « un appel pressant à la communauté internationale d’agir de manière décisive et rapidement afin de prévenir que de telles tragédies ne se reproduisent. Ce sont des hommes et des femmes comme nous », a-t-il plaidé, quittant son texte, avant d’inviter la foule place Saint-Pierre à un temps de prière, en silence. »

Voici aussi des extraits de l’Agence des Nations Unies pur les réfugiés : (les mots en gras sont de nous)

« … António Guterres, qui est en mission au Liban, a réitéré son appel aux gouvernements de la région afin qu’ils donnent la priorité à sauver des vies humaines, en élargissant et en mettant à niveau d’urgence la capacité pour la recherche et le sauvetage…

…A Beyrouth, le Haut Commissaire António Guterres a déclaré : « Je suis ici au Liban et nous savons que les Syriens sont de plus en plus nombreux à risquer leur vie pour accéder aux territoires européens. Pour tous ceux qui ont des besoins en matière de protection, il est très important d’augmenter le nombre de possibilités pour la réinstallation et l’admission à titre humanitaire, de mettre en œuvre une politique de visas plus souple, de renforcer les programmes pour le regroupement familial et, je le répète, d’avoir un mécanisme efficace de secours et de sauvetage en mer au centre de la Méditerranée. »

4709693_4a4106a52b71431f350bd8c974f6d99505598a1c_545x460_autocropLe HCR plaide pour une réponse globale et urgente de la part de l’Union européenne (UE) et des Etats membres pour faire face aux défis posés par les milliers de réfugiés et de migrants risquant leur vie dans leur tentative de rejoindre l’Europe.

Le HCR a publié des propositions spécifiques, y compris l’établissement d’une opération européenne robuste pour la recherche et le sauvetage, un dispositif potentiel de l’UE pour compenser les compagnies maritimes engagées dans le sauvetage de personnes en mer, l’augmentation des alternatives juridiques crédibles aux traversées périlleuses comme la réinstallation, les visas à titre humanitaire et d’autres solutions innovantes ainsi qu’un programme pilote pour le transfert, vers d’autres pays européens, des réfugiés syriens arrivés en Italie et en Grèce… »

En savoir plus :
– l’approche du CCFD
– l’analyse du CCFD : 
Quand l’Union européenne piétine ses valeurs humanistes
– l’appel du CCFD, de la Cimade et autres ONG près de Mr Hollande
ou ici (il semblerait que le site de la Cimade soit piraté)
– Halte aux préjugés sur les migrations !
– Mgr Pontier appelle la communauté internationale à réagir au drame des migrants en Méditerranée
– l’analyse de  l’hebdomadaire La Vie

– se faire  la valise ; un beau et émouvant texte sur Médiapart

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s