Jeunes comme anciens unis pour plus de solidarité

photo Ouest-France

photo Ouest-France

Nous vous faisions part des « activités du carême » effectuées par les différentes équipes locales du CCFD Morbihan il y a 2 jours. Chacune, à sa manière y participe. Voici d’autres exemples :

– Celui de Rohan où, là aussi, une soixantaine de personnes ont partagé le bol de riz proposé, vendredi dernier10 avril par les paroisses de la région.  Cette traditionnelle opération de solidarité a permis de réunir 415 €,  qui vient compléter la collecte de la campagne nationale de Carême organisée chaque année par leCCFD. Comme un peu partout dans le Morbihan ils proposent de prolonger cette action de solidarité, tout au long de l’année, en déposant vieux papiers et journaux dans le nouveau local aménagé à cet effet, dans la cour de l’ancien presbytère de Saint-Samson. ( Un dépôt relais est possible à Bréhan, au 14, de la rue Chateaubriand). Mais ils ne sont pas les seuls : vous trouverez ici la carte des dépôts sur le département.

claire– celui de Claire qui fait partie d’une petite équipe locale  dénommée ‘Jouons solidaires’. Leur objectif est de sensibiliser différents publics à certaines problématiques par l’intermédiaire du jeu (migrations internationales, souveraineté alimentaire…) et montrer aux joueurs les différentes pistes d’actions possibles pour agir.
Ils ont créé un jeu sur la problématique de la souveraineté alimentaire qu’ils ont déjà animé lors de différentes manifestations (Festival interceltique de Lorient, festival Mozaik du centre de Kerfléau à Caudan, festival ‘Josselin en transition’…). Les joueurs prennent le rôle d’agriculteurs de différents pays du monde qui rencontrent des difficultés d’accès à la terre, à l’eau, aux semences… Eux aussi restent ouverts pour animer ce jeu sur différentes manifestations (contacts : dompourchasse@hotmail.com)
– Celui du pays d’Auray qui collecte les papiers deux fois par an sur tout son territoire, de la presqu’île de Quiberon au Pays de Baud, en passant par Pluvigner et Camors. Cela permet de financer les initiatives des partenaires du CCFD-Terre solidaire partout dans le monde. Ces tonnes de papiers (journaux et papiers glacés) sont patiemment mises de côté par des gens conscients de rendre service à la planète et, faisant d’une pierre deux coups, de financer de la solidarité internationale.

il-y-avait-de-la-joie-et-de-la-bonne-humeur-parmi-l-equipe_2325064_660x390

photo « Le Télégramme »

Pourquoi ces manifestations demanderont certains ? Chacun, pour sa part, aide ainsi à financer près de 400 projets dans le monde. Les sommes apparemment dérisoires permettent, une fois mises ensemble, de lutter localement (villages, régions, familles…) contre la faim qui toujours plus d’actualité chaque jour : Demain nous serons 9 milliards de personnes sur la planète, 9 milliards de personnes à nourrir. (aujourd’hui, 805 millions de personnes souffrent encore de la faim, soit 1 être humain sur 9 !)

Pas de catastrophisme pour autant ! Partout, à petite échelle,  des solutions novatrices naissent et se concrétisent avec ces petits moyens… Mieux, plus qu’une action ponctuelle sans suite, le CCFD travaille en partenariat avec des équipes locales pour que s’inscrivent dans la durée tous ces projets qui ne peuvent aboutir qu’avec des financements nécessaires à toutes les étapes (443 projets menés en 2013 avec 353 organisations partenaires dans 56 pays du Sud et de l’Est et plus de 20 000 projets soutenus à travers le monde depuis plus de 50 ans).
C’est pour cette raison que le CCFD-terre solidaire a besoin de 6 000 nouveaux donateurs, en soutien régulier (par mode de prélèvement) d’ci fin 2015. Ce sont ces financements durables et solidaires qui empêchent que ces projets s’écroulent.
Pourquoi ne seriez-vous pas un de ces donateurs ? Si vous êtes attaché à cette cause pour construire une terre solidaire et fraternelle, vos dons sont les bienvenus ! Toute somme, même minime, participe à ce défi.
De plus, savez-vous que votre soutien régulier bénéficie de la déduction fiscale de 66 % ? Ainsi un soutien régulier de 15 €/mois, soit 180 €/an ne vous revient qu’à 61,20 € après déduction. C’est une autre manière de s’engager et de devenir acteur de transformation… Vous aidez ainsi aider les plus démunis à sortir du cercle vicieux de la faim pour rentrer dans un système vertueux et durable de développement… Merci
En savoir plus sur les possibilités de dons

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s