Spéculation des banques sur les matières premières agricoles : les promesses passent, les affaires continuent

o95_banques-profit-faim_3epis_655x287L’association Oxfam France dénonce, lundi 23 février, la persistance des spéculations menées par plusieurs banques françaises sur le marché des matières premières agricoles, via des fonds de placement, malgré l’engagement pris par certaines en 2013 de réduire ces activités.
Mais dans un nouveau rapport, l’ONG affirme que « trois groupes bancaires français proposent toujours à leurs clients des outils permettant de spéculer sur les prix des matières premières agricoles. Nommons-les : BNP Paribas, Société Générale et BPCE via Natixis ».
Oxfam dénonce le fait que ces « activités toxiques mettent en péril le droit à l’alimentation de centaines de millions de personnes » et que « la spéculation galopante aggrave la volatilité des prix alimentaires et prive les populations les plus pauvres de l’accès aux denrée alimentaires de base ».

Pour Clara Jamart, auteure de l’étude, le bilan est très maigre : « … Malheureusement, force est de constater que les promesses n’ont pas véritablement fait le poids face à l’appât du gain…  Il est inadmissible que plus d’un an et demi après son vote à l’Assemblée Nationale, la loi bancaire ne soit toujours pas appliquée », déclare-t-elle. « Cette étude nous montre bien qu’il est illusoire de se fier à la seule bonne volonté des acteurs bancaires. L’Etat doit jouer son rôle, et l’autorité des Marchés Financiers doit appliquer la loi. ».

En effet, du côté politique, le gouvernement semble bien peu pressé de mettre en œuvre les nouvelles mesures légales de la réforme bancaire, et de jouer son rôle de régulateur. Plus d’un an et demi après le vote de la réforme bancaire, les mesures législatives concernant la transparence et la régulation des marchés dérivés de matières premières agricoles ne sont toujours pas mises en œuvre.

En savoir plus :
– Téléchargez le rapport « Les banques françaises spéculent-elles toujours sur la faim« .
– Le rapport publié en février 2013 est aussi disponible : « Ces banques françaises qui spéculent sur la faim »
– l’analyse du CCFD terre solidaire : Les spéculateurs s’engraissent alors que les hommes ont faim

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s