L’insoutenable scandale des inégalités ne peut que nourrir la violence

manifestation-d-un-olivier-22806089Nous vous partageons en début de post, ces réflexions parues dans Sentiers de foi, sous la plume de Raymond Lemieux,  suite au massacre survenu à Charlie Hebdo qui met à rude épreuve notre besoin de sens. Des liens, qui ont attirés notre attention sur d’autres sites, feront suite pour tenter de comprendre un peu les racines du drame de la semaine passée et prendre conscience de notre part à assumer pour la suite du monde, de la vie, de la fraternité.

Extraits de l’article de Lemieux « les impasses de l’actualité »
« Je ne vois pas d’autre issue : que chacun de nous fasse un retour sur lui-même et extirpe et anéantisse en lui tout ce qu’il croit devoir anéantir chez les autres. Et soyons bien convaincus que le moindre atome de haine que nous ajoutons à ce monde nous le rend plus inhospitalier qu’il ne l’est déjà. » Ces paroles d’Etty Hillesum, jeune femme juive morte à Auschwitz en 1943, sont d’une extraordinaire actualité….

L’augmentation de la violence dans le monde, qu’elle provienne de « loups solitaires » ou qu’elle soit enrobée d’idéologies religieuses pour se donner une légitimité, est une réalité prévisible. …  On ferme les yeux sur les guerres qui continuent de paver les chemins du « développement », comme sur les inégalités qui, dans les villes occidentales elles-mêmes, donnent aux habitants des zones appauvries une espérance de vie vingt à trente ans inférieure à celle des banlieues enrichies. L’insoutenable scandale de ces inégalités ne peut aussi que nourrir la violence…

way-to-the-horizon…Quand surviennent des événements comme le massacre de Charlie Hebdo, on ne peut plus faire comme si cette dramatique nous était étrangère. C’est maintenant que l’avenir se joue. Soit nous cédons à l’émotion, à l’affolement, à la surenchère verbale : nous jouons le jeu de ceux qui, cyniquement ou naïvement, instrumentalisent à leur profit les sentiments populaires. Des blés fauchés par l’épouvante, on peut en effet très bien faire moisson électorale à la manière d’une certaine droite, ou spéculation financière à la manière des corporations uniquement sensibles au profit. Soit nous travaillons à prendre conscience de cette dramatique : au-delà des réactions émotives, nous affirmons le refus de la barbarie et la foi humaine en la possibilité de construire une société de la dignité, dans le respect de l’autre. Se dessinent alors les contours d’une commune humanité…. » Découvrir « Sentiers de foi » et lire l’article en son intégralité

Lire aussi un témoignage poignant : « L’enfance misérable des frères Kouachi » . Ça explique bien des choses … (mais ne justifient pas pour autant ce qui s’est passé).
et aussi, dans Médiapart, Ne pas laisser des mineurs isolés dans les rue de France est un devoir
…Nous avons vraiment du travail à faire pour restaurer le lien social…

dans un autre article,  Non, je ne suis pas en guerre : « … On n’entend presque rien, ces jours-ci, qui nous aident à réfléchir à ce qui pousse des humains à commettre de tels actes. Je ne sais pas. Mais je sais que nous ne saurons pas si, en nous obsédant sur les policiers, la guerre, les prisons, nous ne parlons pas d’écoles, de villes, de culture. De racines, de déracinement, d’exclusions, de solitude, de lien social… »

SAMSUNG DIGITAL CAMERAUne autre explication que la trop facile poussée de « l’islamisme radical » ? Lire un commentaire publié après le rapport Oxfam il y a un an . 85 personnes possèdent autant que trois milliards d’autres humains : » …La concentration des richesses entraîne de fortes inégalités de la représentation politique. Lorsque les plus riches confisquent les politiques gouvernementales, les règles sont biaisées en leur faveur et souvent au détriment du reste de la population. Cela conduit notamment à l’érosion de la gouvernance démocratique, à l’ébranlement de la cohésion sociale …« 

En France, les entreprises du CAC 40 ont versé près de 43 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires. Là, ne serait-ce pas la vraie guerre ? … C’est ce que pense par le milliardaire Warren Buffet : « Tout va très bien pour les riches dans ce pays, nous n’avons jamais été aussi prospères. C’est une guerre de classes, et c’est ma classe qui est en train de gagner. »
et dans le journal Le MondeNon à l’union sacrée !  « … »Les manifestations du 11 janvier « ont été confisquées par des pompiers pyromanes qui n’ont aucune vergogne à s’y refaire une santé sur le cadavre des victimes… ».

Oui, plus que jamais l’unité, la fraternité, le vivre-ensemble, le souci du bien commun, sont à construire ensemble, dès maintenant, par la solidarité, la justice, le respect, le partage, la convivialité. Le CCFD y travaille à sa manière… et c’est un véritable combat. Nos amis partenaires, de par le monde, qui nous ont manifesté leur solidarité y sont engagés aussi.

Voila un peu de lecture pour prendre du recul, émotion passée, et élargir nos horizons ce WE… Bonne lecture !
et ajoutons encore, comme lien, un document à méditer, petit à petit, pour les semaines à venir : « Pour une terre solidaire et fraternelle » : c’est le rapport d’orientation du CCFD-terre solidaire pour les 5 ans à venir… Très instructif et plein d’espérance… Peut-être l’occasion de venir partager son contenu avec des membres du CCFD ? N’hésitez pas à les interpeller, ils sont 15 000 en France.

Pour rappel : le 2 5 janvier à 14 h au palais des arts de Vannes : Conférence-débat organisée par le CCFD du Morbihan avec Eléna Lasida sur le thème « quelle économie pour quel bien commun » . Entrée gratuite (voir ci-contre à droite)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s