Un toit c’est un droit !… et une urgence !

1969377_10153498423609947_1394073618169466218_n-300x250Cette année 2014, la France a battu encore de tristes records :
– 2,64 millions de logements vacants, dont 329 000 en île de France, et 122 700 à Paris !
– 3,524 millions de mal logés et de sans logis, dont 600 000 enfants
– 125 000 familles expulsées de leur logement par un jugement d’expulsion !
– 140 000 sans logis, dont 30 000 enfants  !
– 55 000 familles prioritaires DALO  à reloger  !
– 6 millions de chômeurs
– Et 2,44 millions de millionnaires ! …

A Marseille, ils ont voulu faire porter le triangle de la honte aux sans abris.
A Paris,  les familles sans logis sont évincées vers la banlieue, et les services sociaux les renvoient vers le 115, dispositif complètement saturé.
Ailleurs, les Préfets s’activent pour détruire les bidonvilles, sans reloger les habitants.
Partout, le droit à l’hébergement jusqu’au relogement, prévu dans la loi, est bafoué.
Des propriétaires  expulsent illégalement leur locataire, en toute impunité, malgré la loi …
à Lorient, les structures d’hébergement sont totalement saturées.

C’est pourquoi quelques dizaines de personnes se sont rassemblées jeudi 25 décembre à Paris à proximité du ministère du Logement pour la traditionnelle manifestation de Noël de l’association Droit au logement (DAL). Les enfants sont aussi nombreux que les adultes à ce goûter de Noël, en présence de certaines personnalités comme Mgr Gaillot.

« C’est Noël, mais pas pour tout le monde, rappelle Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole de l’association. En ce moment, ce n’est pas vraiment la fête pour les mal-logés et les sans-abri. » Ni pour les 30 000 enfants laissés à la rue dans notre pays. « Des mobilisations de solidarité autour de ce problème montent un peu partout », remarque Jean-Baptiste Eyraud.

L’année 2014 est déjà une année noire en matière de droit au logement. Le 115 ne répond plus. Au mois de novembre, 9 000 personnes sont restées sans solution d’hébergement après avoir appelé le numéro d’urgence. Soit le double de l’an passé. « Le chiffre des 135 000 procédures d’expulsion enregistrées en 2013 va sans nul doute être dépassé cette année », ajoute Jean-Baptiste Eyraud. Dans le même temps, le gouvernement a laissé tomber l’encadrement des loyers, sauf pour Paris. Et le budget 2015 va aider financièrement les familles aisées à construire des appartements pour y loger leurs enfants. Ces nouvelles défiscalisations vont « plomber les comptes publics pour les quinze prochaines années »… Le gouvernement « ferait mieux de construire des logements sociaux » et de penser « à loger le peuple plutôt que de financer ceux qui vivent de la rente », explique le porte-parole du DAL. Avec des enfants, il a offert un énorme réveil jaune à Mme Pinel. Le cadeau comme les enfants sont restés à la porte du ministère.

En  savoir plus

– Un toit pour tous
DAL
– à Lorient

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s