En Eglise, nul n’est étranger

704170-000_par8064065Récemment, 2 cargos transportant respectivement 760 et 450 migrants vers l’Italie puis le reste de l’Europe, ont défrayé la chronique.
Les « passeurs », négriers des temps modernes,  avaient abandonné les navires, moteurs bloqué ou cassé, laissant la cargaison humaine à son sort.
L’intervention des autorités italiennes  était motivée par le fait que de tels navires  » auraient pu causer de graves dégâts aux côtes de la région. Il aurait pu y avoir de terribles dommages environnementaux, parce que le bateau contenait notamment 9 tonnes de carburant. »  selon un responsable des gardes-côtes… Pas un mot sur sa « cargaison » d’humains  que les autorités grecques avaient sciemment ignorée lors d’un contrôle quelques heures auparavant …
L’année 2014 aura vu l’arrivée de 160 000 migrants, soit 450 par jour. La plupart sont Érythréens ou Syriens.
Devant cet afflux, l’Europe peine à prendre des mesures communes, et l’Italie devant le peu d’empressement solidaire des autres pays européens se résigne à relâcher ses efforts…4836556_3172265_highres_206171-01-08-7052f
La controversée Agence Frontex (22 avions légers, 113 bateaux et 26 hélicoptères mis à disposition par les Etats européens), chargée de la sécurité aux frontières de l’Europe, refoule plus facilement les migrants que respecte  le cadre juridique qui la fonde : «L’Union européenne a l’obligation, selon la législation en vigueur, d’examiner tous les cas d’immigrés demandant le droit d’asile… »
Ses méthodes sont pernicieuses : «L’Europe essaye de déplacer les frontières, elle ne surveille plus les eaux européennes mais les eaux des pays tiers, de cette manière les atteintes au droit de l’homme ne se font plus sur le territoire européen». Il y a par exemple 80 agents de frontex à la frontière gréco-turque.
frontex-mur-d-europeLa triste histoire des 2 cargos laisse entendre que Frontex sauve des vies. Dans ce cas sans doute, mais  en 2005 il y a eu 922 morts aux frontières. En 2007, 1 786 morts. En 2009, il y a encore eu 1 500 morts aux frontières européennes. On se souvient aussi des 300 morts de Lampédusa en 2013, année qui a compté 4300 morts au total. C’est aux portes de l’Europe que meurent les migrants.
Pour Olivier Clochard, membre de l’ONG Migeurop, «Frontex se défausse de ses responsabilités, elle participe à des actions étatiques qui ne respectent pas les droits fondamentaux. Elle est donc responsable au même titre que les Etats !» .   Selon lui, c’est une externalisation de la politique migratoire qui se joue : «Les accords avec les pays tiers ne sont pas validés par le Parlement comme ça devrait l’être juridiquement. Le traité de Lisbonne le prévoit de façon explicite. Frontex avance que ce ne sont que des accords techniques, mais c’est faux.»
Illegale Einwanderer in griechischem InternierungslagerDes associations européennes (comme Frontexit) protestent et dénoncent « Frontex qui pose question notamment concernant la violation des droits lors de l’interception et du renvoi forcé des migrant.e.s. : Que se passe-t-il véritablement aux frontières ? Et qui est responsable de ce qui s’y passe ? Lors de ces opérations, le respect des droits humains est mis en danger, particulièrement le droit d’asile, le droit à un traitement digne et au respect de l’intégrité physique….« .
A la fois « cache-misère de la faiblesse de la politique migratoire européenne » selon le journal Le Monde et « machine à refouler les pauvres » selon le Courrier international, ou « monstre qui croît à l’ombre de l’indifférence et de l’ignorance généralisée » selon Paris-lutte info, Frontex est une machine à refouler les migrants et les demandeurs d’asile, à l’efficacité aussi douteuse que son éthique…

++ Sì emendamento 5s,via reato immigrazione clandestina ++Que faire et Pourquoi ?
– s’informer pour ne pas en rester aux idées toutes faites (le petit film –Histoire de l’immigration en France-, ci contre à droite en est une illustration).
Refuser la banalité : Ce qui se passe à Calais , tout comme cet enfant rom de 2 ans qui meurt dans une gare à Lille, par exemple, est indigne de notre démocratie…
– Rejoindre des associations qui luttent pour la dignité humaine et le respect des droits de l’Homme : le CCFD en fait partie (voir ce lien).
– Vivre la solidarité, parce que «rien ne changera dans le tiers-monde si rien ne change chez nous ».
– lire la brochure « A la rencontre du frère venu d’ailleurs »
– Refuser le discours sécuritaire et extrémiste et en sortir : « Nous parlons de terrorisme, de pauvreté et de déstabilisation mais toujours dans l’optique d’une menace pour nos intérêts. Inversons dès lors la focale et découvrons le point de vue de ce tiers-monde qui ne dit plus son nom et dont au final nous ignorons encore tout. « (Journalisme international)
– se laisser questionner : Dans nos comportements individuels face à l’étranger et lors de l’élaboration des politiques française et européenne sur les migrations, le temps n’est plus aux simplismes, aux «il n’y a qu’à » ni aux condamnations péremptoires. C’est notre être tout entier qui se trouve questionné. C’est notre responsabilité politique qu’il convient d’interroger. C’est notre capacité au dialogue et au partenariat qui est mise en cause. Il est urgent de réagir. Il en va de la survie de millions d’enfants, de femmes et d’hommes. Il en va de notre fidélité à des convictions fondamentales. Il en va de la création d’un monde où nos enfants pourront vivre, vivre ensemble. ..  l’accueil des autres, ce n’est pas toujours facile, mais, ensemble c’est vraiment l’avenir !
Lampedusa_epdRelisons l’interpellation du pape François au Parlement européen de Strasbourg le 25 novembre 2014:
 » … De même, il est nécessaire d’affronter ensemble la question migratoire. On ne peut tolérer que la Mer Méditerranée devienne un grand cimetière ! Dans les barques qui arrivent quotidiennement sur les côtes européennes, il y a des hommes et des femmes qui ont besoin d’accueil et d’aide. L’absence d’un soutien réciproque au sein de l’Union Européenne risque d’encourager des solutions particularistes aux problèmes, qui ne tiennent pas compte de la dignité humaine des immigrés, favorisant le travail d’esclave et des tensions sociales continuelles. L’Europe sera en mesure de faire face aux problématiques liées à l’immigration si elle sait proposer avec clarté sa propre identité culturelle et mettre en acte des législations adéquates qui sachent en même temps protéger les droits des citoyens européens et garantir l’accueil des migrants ; si elle sait adopter des politiques justes, courageuses et concrètes qui aident leurs pays d’origine dans le développement sociopolitique et dans la résolution des conflits internes – cause principale de ce phénomène – au lieu des politiques d’intérêt qui accroissent et alimentent ces conflits. Il est nécessaire d’agir sur les causes et non seulement sur les effets. »

En savoir plus :
CCFD-Terre Solidaire, seule ONG française de solidarité internationale à se doter d’un programme spécifique dédié aux immigrés
Frontexit
– Migreurop
– Médiapart : 2015, année avec ou sans Frontex
– intégralité du discours du pape François au parlement européen
– Pastorale des migrants

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s