Gaspillage et spéculation sur les produits agricoles sont les deux principales causes de la faim dans le monde

blog1Le CCFD-Terre Solidaire publie les résultats du sondage « Les Français et la faim dans le monde » réalisé par CSA, en partenariat avec La Croix, la faim dans le monde est toujours une réalité pour les Français. Trois personnes sur quatre estiment que les activités des multinationales de l’agroalimentaire dans les pays du Sud ne bénéficient pas aux populations. Le CCFD-Terre Solidaire dénonce les fausses solutions proposées pour lutter contre la faim dans le monde.

La faim dans le monde est toujours une réalité

91% des Français sont conscients que la situation de la faim dans le monde ne s’améliore pas (50% pensent que la situation se dégrade – soit 7% de plus qu’en 2013 – et 41% qu’elle n’évolue pas vraiment). Les causes pointées par les personnes interrogées sont multiples, et ciblent principalement la responsabilité des pays du Nord (39% pointent le gaspillage, 39% la spéculation des marchés financiers sur les produits agricoles, 22% l’agriculture industrialisée, 21% le changement climatique) .

Par ailleurs, les Français font majoritairement confiance à l’action de la société civile (45%) et des instances internationales (31%) plutôt qu’à celle des gouvernements des pays du Nord (5%) comme des pays du Sud (4%), ou des multinationales (3%) pour y remédier.

Alors que les derniers chiffres de la FAO font état d’une diminution de 100 millions de personnes souffrant de la faim (sur 905 millions) depuis 10 ans, le CCFD-Terre Solidaire rappelle que 2 à 3 milliards de personnes sont régulièrement victimes de périodes d’insécurité alimentaire.

Les multinationales de l’agroalimentaire, mauvais acteurs de la lutte contre la faim dans le monde
3 Français sur 4 estiment que les activités des multinationales de l’agroalimentaire dans les pays du Sud ne bénéficient pas aux populations. Pour remédier aux impacts négatifs des activités de certaines multinationales, 65% d’entre eux pensent que l’État français devrait réglementer et contrôler l’accès des multinationales françaises aux ressources naturelles des pays du Sud…
De même, contrairement à ce qu’affirment les multinationales du secteur OGM, ils sont 78% à penser que les organismes génétiquement modifiés ne sont pas une solution pour lutter contre la faim et le changement climatique…. Poursuivre la lecture

10405642_804071992969470_2876765665228278069_nPour Guy Aurenche; gaspillage et spéculation sur les produits agricoles sont les deux principales causes de la faim dans le monde. Pour 45% des Français, les ONG et associations sont les mieux placées pour inverser la tendance. Découvrez pourquoi et comment dans cette vidéo

 En savoir plus
– l’analyse du CCFD-terre solidaire
 lire les résultats du sondage

Dossier du journal La Croix
Comment lutter contre la faim dans le monde ?
Lutter contre la faim, une priorité mondiale
La faim dans le monde en chiffres
Ces habitants de pays du Sud touchés par l’insécurité alimentaire
La « faim invisible », manger mieux pour vivre correctement
Lutter contre la faim, une priorité mondiale
Ces habitants de pays du Sud touchés par l’insécurité alimentaire

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s