Urgence : un toit pour tous c’est un droit

logementtoit_1SAMEDI 19 OCTOBRE à 15 H, PLACE JULES FERRY LORIENT (avenue du Faouédic)
Le CCFD-terre solidaire informe de la journée de lutte européenne pour le droit au logement, contre la spéculation immobilière, à Lorient comme à Athènes, Amsterdam, Berlin, Dublin, Lisbonne, Londres, Paris, Rome….
Les organisations du collectif 56 « Urgence un Toit pour Tous-Dal » ( Cimade, Comité Dal 56, Crisla, EELV, Mouvement de la paix, Parti de Gauche, etc, …) appellent à un rassemblement

SAMEDI 19 OCTOBRE à 15 H, PLACE JULES FERRY LORIENT (avenue du Faouédic)

Pour :

– UNE BAISSE DES LOYERS ET DES CHARGES ! Taxation de la spéculation, suppression des cadeaux fiscaux aux grands propriétaires !
– LA RÉALISATION MASSIVE DE HLM ! Affectation de l’épargne populaire et de l’action logement (1%) au financement et à la réhabilitation du logement social pour les plus défavorisés.
– L’ARRÊT DES EXPULSIONS ! Application et amélioration de la loi DALO et de la circulaire protégeant les personnes reconnus prioritaires
– L’ACCUEIL INCONDITIONNEL DES SANS LOGIS JUSQU’AU RELOGEMENT ! Application et amélioration des lois donnant droit aux élus et représentants de l’Etat de réquisitionner les locaux et logements vacants,
– LA CREATION D’UN SERVICE PUBLIC DU LOGEMENT pour mettre en œuvre le droit au logement pour tous

En France, le projet de loi sur le logement ALUR va être discuté au Sénat ces jours ci. En dépit de quelques dispositions intéressantes à moyen terme, il apparaît nettement insuffisant pour améliorer l’accès au logement des foyers les plus modestes, pour favoriser le financement et la construction de vrais logements sociaux, pour s’opposer à l’expulsion des locataires en difficultés ou à la cherté des loyers et des charges. Si la croissance du coût de l’immobilier est freinée depuis peu, les effets de la spéculation immobilière des trente dernières années sont toujours désastreux pour les locataires. Sur cette période, les profits liés aux activités immobilières ont été multipliés par trois en monnaie constante. Ce sont les entreprises qui en ont le plus profité .

Pendant que partout en Europe la pauvreté augmente, la flambée des prix de l’immobilier et des loyers en France, c’est concrètement pour de nombreux foyers des impayés qui s’accumulent tous les mois, 4 millions de mal logés, 800 000 personnes sans logement dont au moins 150 000 à la rue, qui pour la plupart ne font plus appel aux dispositifs d’urgence (115) totalement engorgés. Ils sont les grands oubliés de l’ALUR.

Le droit au logement n’est pas respecté à Lorient pas plus que le droit inconditionnel à l’hébergement.

Lorient n’a plus de véritable Centre d’Hébergement d’Urgence. Ses moyens étaient certes très insuffisants pour accompagner toutes les personnes qui en avaient besoin mais il restait un rempart contre l’exclusion durable qui ne cesse d’augmenter. Des dizaines de personnes de toute origine disparaissent des écrans et ne trouvent d’autres solutions que de squatter ici ou là dans des conditions inacceptables.

en savoir plus

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s